Non classé

Que faut-il savoir du bouturage de rosier ?

Souhaitez-vous multiplier dans votre magnifique jardin les roses ? Si oui, la meilleure manière d’y arriver est de faire le bouturage de rosier. Ayant entendu à de nombreuses reprises ce mot, vous vous êtes posé de multiples questions. Alors, laissez-nous vous dire que cet article vous invite à découvrir les détails importants à savoir à son propos.

Ce qu’est effectivement le bouturage

Le bouturage étant de plus en plus utilisé dans les jardins de fleurs, vous devez comprendre que c’est une technique utilisée dans un but précis. Pour découvrir ce but, faites un tour sur ffkweh. À vrai dire, cette technique est utilisée pour multiplier les roses tout en faisant pousser des plantes grâce à une tige coupée. C’est aussi possible grâce à une racine coupée d’une plante déjà en forme. Bien que toutes les plantes utilisées par les paysagistes puissent être bouturées, vous devez savoir que cette technique de multiplication est de nos jours la plus utilisée. Cette technique est donc privilégiée en raison de sa facilité et du résultat impressionnant qu’il donne dans les jardins de fleurs.

Le fonctionnement du bouturage de rosier

Cette technique étant très efficace pour ce qui est de la multiplication des rosiers, pour bien l’appliquer, il vous faudra d’abord maîtriser son fonctionnement. S’agissant de ce dernier, il faut que vous compreniez que la bouture de tige pour une nouvelle plantation est coupée à trois différents niveaux de maturité. Celui-ci peut donc être prélevé quand la tige est tendre, quand il est semi-dur ou quand il est dur. La tendre est en vérité très rapide et très commode à enraciner. Vous pouvez l’avoir à la fin de la saison du printemps et au début de la saison d’été. Quant à la semi-dure, prélevée le lorsque l’été prend fin et lorsque l’automne débute. Celle dure étant plus lente et difficile à enraciner, prélevée le lorsque l’automne prend fin et lorsque l’hiver débute.

Les étapes pour réussir votre bouturage

Pour réussir votre technique de bouturage, vous devez respecter certaines étapes qui ne sont en aucun cas à négliger. De ce fait, d’abord, faites votre prélèvement des boutures, ensuite, enlevez la majeure partie des feuilles qui s’y trouve et préparez celui-ci pour l’enraciner. Enfin, appliquer une hormone favorable à l’enracinement avant de l’enraciner.